Return to site

PAROLES D'EXPERT.E.S #2

Samir Abdelkrim

Startup BRICS - #TECHAfrique

Chaque mois, un expert vient répondre à nos questions sur l'entrepreneuriat. Ce mois-ci, rencontre avec Samir Abdelkrim, fondateur de StartupBRICS.com et spécialiste de l'entrepreneuriat en Afrique.

Bonjour Samir !

Quel est votre parcours ? Pourquoi avoir choisi l'entrepreneuriat et l'Afrique comme zone de prédilection?

Bonjour à tout l'écosystème du Comptoir de l'Innovation !

Donc je m’appelle Samir Abdelkrim, Français d’origine algérienne, je suis à la fois blogueur, entrepreneur, consultant en innovation. Je me passionne en effet pour toutes les innovations de rupture que l'on voit de plus en plus émerger dans les pays émergents, un peu dans tous les domaines : de la santé à la fintech en passant par l'agriculture et l'environnement. C’est ce qui m'a motivé à créer StartupBRICS en 2013, le premier blog en langue française 100% spécialisé sur l’innovation dans les pays émergents. Depuis bientôt deux ans maintenant, je me spécialise sur les questions liées à l’innovation et l'entrepreneuriat en Afrique, et c’est la raison pour laquelle depuis deux ans je parcours les écosystèmes startup en Afrique (20 pays explorés à ce jour) avec le projet #TECHAfrique que j’avais lancé en 2014, puis mon projet actuel, à savoir l’écriture d’un livre sur les startups africaines avec #StartupLions, actuellement en pleine campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank.

Il reste encore jusqu'au 6 juillet pour le pré-acheter et surtout je dois atteindre un objectif de 180% afin de pouvoir financer la traduction vers l'anglais, et renforcer les capacités de plusieurs incubateurs en Afrique en fournissant plusieurs centaines d'exemplaires du livre gratuitement à leurs entrepreneurs incubés. Merci d'avance donc pour votre soutien ;)

Vous êtes actuellement en pleine campagne de crowdfunding pour la parution de StartupLions. Pouvez-vous nous en parler?

Le livre est toujours en cours d'écriture et sera fini d'ici la fin de l'année 2016. Startup Lions tâchera d'apporter des réponses sur les grandes évolutions d’une scène tech africaine à la fois très jeune et pourtant déjà en pleine ébullition : quelle est la véritable histoire de M-Pesa et pourquoi le Kenya s’est imposé comme le champion des Tech en Afrique ? Le prochain Amazon ou le prochain Uber sera-t-il africain ? Sur le fait qu'en moins de 5 ans, le nombre de Hubs technologiques africains est passé d'une petite dizaine à plus de 200, etc. Ce livre est aussi un livre de partage d’expérience dans lequel je retracerai l'histoire de jeunes entrepreneurs incroyables qui chaque jour réinventent leur destin pour résoudre les défis du quotidien, grâce au numérique.

Y a-t-il un pays en Afrique qui vous semble aujourd'hui particulièrement avancé en termes d'entrepreneuriat ?

En Afrique Anglophone, le Kenya, le Nigeria ainsi que l'Afrique du Sud sont ceux où les écosystèmes sont les plus dynamiques, les plus attractifs aussi pour les investisseurs. En Afrique subsaharienne francophone, le Sénégal et la Côte d'Ivoire tirent peu à peu leur épingle du jeu.

Comment expliquez la révolution startup africaine en cours ?

L’Afrique est aujourd’hui la nouvelle frontière de l’économie numérique, et les choses s'accélèrent. Il est indéniable que depuis 2008, l'entrepreneuriat numérique est en plein boom, et que de plus en plus de jeunes startups commencent à émerger. Il y a encore 5 ans, l’entrepreneuriat technologique était un domaine réservé à quelques hubs en Californie et en Europe, pas plus. En 2016, ce n’est plus le cas. Le monde et la presse n'avait d'yeux que pour la Silicon Valley. Or aujourd'hui depuis Casablanca, Lagos ou Abidjan il est possible de se connecter au réseau, de créer de la valeur, de la partager et même d'en vivre et de créer des emplois en la monétisant grâce à internet. Et puis pour les jeunes africains, il n’y aujourd’hui plus besoin d’aller à l’étranger pour se former. Il y a des écoles et, par le web et youtube, certains ont même la possibilité d’apprendre seuls avec des tutoriels ! Résultat : les entrepreneurs africains jouent désormais un rôle moteur et proposent des nouvelles applications innovantes. C'est ce phénomène que j'essaierai de décrypter au mieux dans mon livre Startup Lions !

Que conseillez-vous aux jeunes marocains qui veulent aujourd'hui s'engager dans la révolution des startups en Afrique ?

On ne le dit pas assez mais le Maghreb peut donc jouer un rôle d'interface clé, de passerelle, de connexion entre non seulement la Méditerranée et l'Europe mais aussi entre l'Afrique et le monde arabe. Les jeunes entrepreneurs marocains mais aussi algériens et tunisiens ont une chance incroyable : ils font partie de facto, culturellement, linguistiquement et géographiquement à la fois de l'Afrique mais aussi du monde arabe. C'est une opportunité pour changer d'échelle ! Donc il faut avoir ces données en tête pour entreprendre dans le digital : le Maroc est peut être un petit marché, mais des solutions apportées à des problèmes locaux marocains peuvent aussi passer à l'échelle supérieure sur le reste du continent et au delà, il faut tout de suite penser global. Je pense à cela en citant notamment l'exemple très concret de MedTrucks : sa solution (caravanes de santé mobiles géolocalisées pour les malades vivant dans les zones reculées) qui s'attaque au fléau des déserts médicaux au Maroc peut très bien demain se dupliquer dans la région Sahel et pourquoi pas dans le reste du continent et au-delà. Il s'agit d'une vision, d'une ambition à avoir dès le tout début lorsque l'on démarre un projet. Ensuite, bien s'entourer et surtout briser quelques complexes ou barrières psychologiques à l'entrée : on peut avoir un très bon profil business et ne pas savoir taper une seule ligne de code ! Team is everything : savoir s’entourer des talents complémentaires, diversifiés, autonomes, permet à un projet de décoller, même si la majorité des membres de cette équipe ne connaissent rien à la programmation informatique ! Enfin être bien accompagné, par exemple dans hubs numériques comme le Casablanca Technopark ou des incubateurs comment Espace Bidaya qui peuvent mettre à disposition des mentors expérimentés, disposant d'une solide expérience entrepreneuriale.

Merci Samir !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly