Return to site

PORTRAIT DU MOIS #3 - STEPMOBILE

Zouhair Chakir - Promo #1

Découvrez tous les mois les portraits de deux entrepreneurs incubés à Espace Bidaya !
Pour cette seconde édition, rendez-vous avec Zouhair Charkir, Fondateur de Stepmobile.

Ingénieur d’Etat en Génie des procédés de l’Energie et de l’Environnement, et bientôt Doctorant à l’Université Hassan II, j’ai réalisé plusieurs stages au sein de la Lydec, de l’OCP ou de MargAfrique, où j’ai acquis de nombreuses compétences en gestion des eaux polluées.

Décrivez nous votre projet. A quelle problématique sociale et environnementale votre projet souhaite-t-il répondre ?

Au cours de leur processus de production, de nombreuses industries rejettent des eaux polluées par divers composants chimiques. Ces eaux sont rejetées dans la nature et portent atteinte à l’environnement : elles polluent les cours d’eau, les nappes phréatiques, les cultures ainsi que l’air ambiant. Les frais d’investissement pour installer une station d’épuration propre à l’usine sont souvent trop élevés pour les industriels, qui choisissent de ne pas réaliser un tel investissement et continuent donc d’endommager l’environnement.

Par ailleurs, l’impact des rejets d’eaux polluées sur la santé est désastreux : de nombreux composants chimiques rejetés contaminent les nappes d’eau, polluent l’air et les cultures, et risquent donc d’être consommés par la population civile. Les conditions de santé des citoyens s’en trouvent fortement affectées.

La conscience environnementale étant encore peu développée au Maroc, nombreux sont les citoyens et industriels qui n’ont pas développé de responsabilité environnementale, ce qui a des conséquences à long terme sur la nature.

Comment avez-vous eu cette idée ?

Pendant mon parcours académique, j’ai travaillé sur des techniques de traitement des eaux usées industrielles et j’ai pu développer des connaissances à travers mes projets de fin d’études.

Mon stage de fin d’études au service de la gestion des rejets industriels à la Lydec en 2014 m’a permis d’effectuer des enquêtes sur le terrain auprès des industriels du Grand Casablanca. J’ai remarqué qu’il y a un besoin énorme dans le traitement des eaux usées industrielles car cela affecte les ressources naturelles et la santé humaine, et ces industriels sont confrontés à de grandes difficultés pour réaliser des stations d’épuration, cela dû aux frais d’investissement, au manque d’espace l’espace et en ressources humaines pour assurer la mise en marche de la station.

Toutes ces raisons m’ont poussé à réfléchir à des solutions innovantes et adaptables pour ces industriels. Ainsi est né Stepmobile.

Quelles ont été vos motivations principales lors de la création de votre projet ?

Ma conscience environnementale et sociale q été ma première motivation ainsi que la nouveauté de mon projet et l’innovation qu’il propose en termes de recherche et développement. Toutes ces raisons m’ont poussé à concrétiser le projet et à aller plus loin dans la création de Stepmobile.

Où en êtes-vous aujourd’hui ? Quels sont vos principaux besoins (partenaires, financement..)?

Nous avons construit notre prototype en partenariat avec l’Université Hassan II et lancé un appel à candidatures pour les industriels, leur offrant des tests et analyses gratuits de leurs eaux usées industrielles. Cet appel nous a permis de prospecter et d’atteindre nos futurs clients, dont certains sont aujourd’hui prêts à essayer notre service.

Nous cherchons toujours des partenaires privés et publics pour nous accompagner dans le financement de notre projet. Nous sommes déjà entrés en contact avec différents acteurs . Nous espérons avoir des bonnes nouvelles dans un temps proche !

Dans 5 ans comment voyez-vous Stepmobile ? Comment comptez-vous devenir leader sur le marché ?

Nous pensons que Stepmobile va bouleverser le domaine du traitement des eaux industrielles au Maroc et en Afrique ! D’ici 5 ans nous comptons inchaa Allah installer et piloter 60 unités mobiles dans le territoire industriel marocain.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly