Return to site

Séminaire DROSOS

Pour l'autonomisation économique des personnes vulnérables

Les 13 et 14 Décembre 2017, Espace Bidaya a été conviée par la Fondation Drosos à participer à son séminaire annuel qui portait sur l’« autonomisation économique des personnes vulnérables » et à animer des séances d'initiation à l’entrepreneuriat social en partenariat avec le Moroccan Cise et Yunus Social Business Tunisie.

Une quinzaine d’associations marocaines et tunisiennes ont participé à cet événement qui se tenait au sein des magnifiques locaux de l’association Amal pour les arts culinaires au profit des femmes nécessiteuses à Marrakech. Les deux journées étaient occasion en or pour les différents participants de partager leurs expériences et les difficultés auxquelles ils ont été confrontés mais également les bonnes pratiques à mettre en place pour permettre l'autonomisation économique des populations vulnérables.

Après les deux tables rondes qui étaient respectivement consacrées à l’insertion professionnelle et à l'esprit entrepreneurial, 3 demi-journées ont été consacrées à l'initiation pratique à l'entrepreneuriat social. Les ateliers ont été imaginés et animés par Kenza Joullanar (Chargée d'accompagnement à Espace Bidaya), Sarah Diouri (Directrice de Espace Bidaya), Leila Charfi (Directrice Yunus Social Business Tunisie) et Marwane Fachane (Manager de Programme à Moroccan CISE).

Ces ateliers ont permis à l’ensemble des participants de poser leurs questions et de faire part de leurs remarques dans un cadre exceptionnel.

Ce format très interactif a permis dans un premier temps de faire une mise au point sur les différentes notions liées à l’entrepreneuriat social avant de former 4 équipes qui ont travaillé chacune sur un projet social. Les quatre thématiques sur lesquelles nous avons pu travailler sont les usagers de drogue avec le projet du Squat de la Biquette, les jeunes en situation d’Handicap avec le projet Solitaxi, les jeunes chômeurs en zones rurales avec Le projet Tagenie et enfin les jeunes défavorisés ou en situation de précarité avec le projet BABOUCH Tarbouch.

Après une demi-journée de travail et d’intelligence collective les équipes ont pitché leurs projets devant le jury composé de membres de la fondation Drosos, du directeur et de la fondatrice de l’association Amal. Association Amal pour les arts culinaires au profit des femmes nécessiteuses que nous tenons particulièrement à remercier pour la qualité de leur accueil et la richesse de leur repas.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly